Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

ZICO St-Vallier

Lutte contre les plantes exotiques envahissantes dans la ZICO de St-Vallier.

Le plan de conservation pour la ZICO de Saint-Vallier, élaboré en 2010, avec plusieurs acteurs du milieu, a mis en évidence des préoccupations comme l’apparition d’espèces exotiques envahissantes sur le territoire et le manque de connaissances concernant celles-ci. En effet, l’arrivée de plusieurs espèces végétales envahissantes a été notée au cours des dernières années. La prolifération de celles-ci est une menace importante pour l’intégrité des habitats naturels. La réalisation du projet pilote « Lutte contre les plantes envahissantes dans la ZICO de Saint-Vallier » a permis de mettre en place les premiers éléments d’acquisition de connaissances et de sensibilisation. (bilan 2014-2015)

Logos partenaires projet PEE

 

.
























Plan CyanobactÉries (algues bleu-vert)

C’est grâce à l'Opération Bleu-Vert, qui vise à protéger les plans d’eau et prévenir l’apparition de cyanobactéries, que l’accompagnement des lacs de la région est en partie rendu possible. Ce programme est financé par le gouvernement du Québec et est coordonné par le regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ).
À l’heure actuelle, ce sont 10 associations qui travaillent activement à protéger ou restaurer la santé de leur lac.
img/fleche0.pngConsultez la liste des lacs

Vous êtes concernés par la santé de votre lac et aucun comité ou association n’existent ? Contactez-nous ! Voici également un petit guide qui pourrait se révéler bien utile !



















1. Distribution d’arbres et arbustes, conférences et rencontres

Des milliers d’arbres ont été distribués gratuitement sur le territoire de l’OBV ses dernières années. La revégétalisation des bandes riveraines se poursuit, autour des lacs et le long des cours d’eau ! Cela grâce aux commandes d’arbustes qui prennent chaque année de l’ampleur, afin de permettre aux riverains de renaturaliser leurs berges. Malheureusement, depuis cette année, il n'est plus possible de recevoir gratuitement des arbres.

photo1
Livraison des arbustes pour les associations de lac

Des conférences sont données aux associati-
ons de lacs.

Ces séances d’infor- mation sont grande- ment appréciées par les riverains. 

Des dépliants d’infor- mation sur l'aménage- ment des bandes riveraines et les cyanobactéries sont également offerts aux associations pour distribuer à leurs riverains.















2. Rencontres des présidents de lacs

Les présidents des associations de lacs se sont rencontrés deux fois en 2010. Coordonnées par l’OBV de la Côte-du-Sud, ces rencontres avaient pour but principal l’échange d’expériences entre les participants. 

photo3
Lac Crève-Faim, 2010





3. PDE de lacs

photo1
Bande riveraine aménagée, pour la protection du lac

Une réflexion s’amorce avec différentes associations de lacs pour la réalisation d’un plan directeur de l’eau (PDE) de leur lac. Comme pour le PDE de l’OBV, il s’agit de dresser le portrait du bassin versant du lac, d’identifier les problématiques majeures, de proposer des objectifs à atteindre et des actions à mettre en place. Cette démarche, réalisée en concertation, est encouragée par l’OBV. 

Consultez le guide


























4. Programme « Santé des lacs » 2010

photo1
Campagne 2010 d’échantillonnage « Santé de nos lacs »

Dans le cadre de notre programme « Santé des lacs », douze lacs ont été caractérisés à l’aide d’une multisonde prêtée par le MDDEFP, à l’été 2010. Les résultats issus de nos échantillonnages ont permis, avec les résultats du réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL), la caractérisation des plantes aquatiques et la création de carte d'identité de lacs, réalisées en 2012-2013, de mieux cerner les problématiques de chaque lac. Le principal objectif de ces actions était de connaître la capacité de lacs à accueillir une faune et une flore diversifiées, en plus d’améliorer le portrait des lacs.

img/fleche0.pngDocumentation sur les lacs






















QualitÉ de l’eau

De nombreuses stations d’échantillonnage existent sur le territoire de l’OBV. Toutes cependant ne sont pas opérées à l’année, ou encore toutes les années.

photo1
Notre station d’échantillonnage à Montmagny

Depuis 2012, 7 stations sont « permanentes » : 1 sur la rivière du Sud (Montmagny) et 3 sur la Boyer (Boyer nord, Boyer sud, Boyer), 1 sur le Bras St-Nicolas (Montmagny), 1 sur la rivière Trois Saumons et 1 sur la Ferrée (Route de l'Église)

Les résultats de la qualité de l’eau, soit l’IQBP (indice de qualité bactériologique et physicochimique), seront bientôt disponibles en ligne. Les échantillons sont analysés par le MDDEFP.

img/fleche0.pngPour connaître la qualité de l’eau de votre lac, suivez le lien !






















Suivis Écologiques

Comment compléter nos données sur la qualité de l’eau ? En étudiant le milieu ! Et plus précisément les « bibittes » qui peuplent le fond de nos rivières, soit les macroinvertébrés benthiques. Certaines espèces étant intolérantes à la pollution, leur présence ou absence nous donne une bonne indication de la qualité du milieu. Ce programme de surveillance volontaire des petits cours d’eau (SurVol Benthos) est réalisé avec la collaboration du G3E (groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau). (carte de localisation des stations)

Benthos dans la Ferrée
Récolte du Benthos à l’automne

En 2011, 4 stations ont été opérées : ruisseau Richard Gagnon (Ste- Louise), la Petite rivière Sainte Marguerite (St- Raphaël), le ruisseau à Paul (Montmagny) et la Boyer sud (St-Henri). 

Consultez les photos des 4 sorties et notre communiqué de presse !



Projets en milieu agricole

1. Rivière Ferréephoto1

La rivière Ferrée, peu avant son embouchure

Du printemps 2011 au printemps 2014, a eu lieu le projet collectif en milieu agricole pour améliorer la qualité de l'eau de la rivière Ferrée. Ce bassin bassin versant avait été sélectionné à l'échelle provinciale par les par- tenaires responsables de la gestion de l'eau en milieu agricole: MAPAQ, AAC, MDDEFP et UPA. Le rêve est devenu réalité !

Coordonné par notre organisme, le projet visait à identifier les besoins et aider les agriculteurs, pour améliorer la qualité de l'eau de cette rivière qui coule majoritairement en milieu agricole. Pour en savoir plus, consultez la carte et/ou le résumé du projet.
Nos principaux partenaires :

cvc






















2. Biodiversité en milieu agricole - Cours d'eau Le Bras (2013-2014)


Plantation d'arbustes avec les jeunes des écoles

Un projet de mise en valeur de la biodiversité dans le cours d'eau le Bras est en cours. Ce sont plus de 2000 m linéaires de végétation qui ont été plantés pour créer un corridor écologique. Trois seuils fauniques ainsi qu'une frayère seront réalisés à la fin de l'été pour la truite. Le projet a débuté en mars 2013 par la réalisation d'aménagements pour la faune comme des nichoirs à canards branchus et hirondelles, en passant par des dortoirs à chauves-souris, des auberges à insectes et des abris à amphibiens reptiles. Cela  grâce à près de 60 jeunes des écoles du secteur.

Principaux partenaires financiers : Fondation de la faune du Québec, Fédération des chasseurs pêcheurs du Québec, L'éducation au service de la Terre et la Fédération Canadienne de la Faune.





















3. Rivière Boyer sud – 2005 à 2010

photo1
La Boyer sud et l’entrée d’eau du ruisseau réanimé

Le projet de mise en valeur de la biodiversité des cours d’eau en milieu agricole dans la Boyer sud, financé par la Fondation de la faune du Québec (FFQ) et plusieurs partenaires dont l’UPA, a été un véritable suc-
cès. De 2005 à 2010, ce sont plus de 70 producteurs agricoles qui ont participé au projet ! Quelques 30 km de bandes riveraines ont été plantés (grâce à la participation de nombreux jeunes volontaires !), différents sites d’érosion qui ont été protégés et 34 seuils dans la rivière qui ont été aménagés pour améliorer la qualité de l’eau et les habitats fauniques. Et ce n’est que la partie visible de l’iceberg ! En savoir plus… (carte

Quatre fiches technique « des actions pour la faune en milieu agricole » ont été produites par la FFQ d’après les réalisations des 10 projets sélectionnés au Québec (dont la Boyer sud), ainsi qu'un manuel d'accompagnement.





















BiodiversitÉ
À la découverte du fouille-roche gris - 2011, 2012 et 2013

frg
Le fouille-roche gris (source : G. Coker)

Saviez-vous que la rivière du Sud et le Bras St-Nicolas abritent une espèce de poisson rare, dont la survie est menacée ? 

Il s’agit du fouille-roche gris, un petit poisson de quelques centimètres très sensible à la pollution… Il a fait et fait encore l’objet de projets coordonnés par notre organisme. 

Pour plus d'informations, projet 2011: cliquez ici
projets 2012 et 2013: cliquez ici 

Bonne découverte !

Ces projets ont été réalisés avec l'appui financier du gouvernement du Canada agissant par l'entremise des ministères fédéraux de l'Environnement et de Pêches et Océans. La Fondation de la Faune du Québec (FFQ) apporte également son appui financier au projet.

Nos autres principaux partenaires : MRN (ministère des Ressources naturelles), municipalités de St-Raphael, Montmagny et Cap St-Ignace, MRC de Montmagny et de Bellechasse.





PROJETS ScolAIRes

L’OBV de la Côte-du-Sud a de nouveau obtenu du financement pour poursuivre ses activités dans le cadre du « programme d’activités de sensibilisation des jeunes – Eau et biodiversité » pour 2013. Grâce au soutien du programme « Alimenter le changement » de Shell, ce sont de nouveau une vingtaine de classes, soit plus de 500 élèves, qui  participeront à des projets sur l'eau et la biodiversité (plantation de bandes riveraines, création de nichoirs à oiseaux, auberges à insectes, benthos, etc.). Une belle expérience qui en intéressera plus d’un !


Montage d'un nichoir à hirondelle !








Voici différentes activités du programme :

- Élevage d’omble de fontaine (truites) par les élèves, à l’aide d’un incubateur (aquarium avec refroidisseur) ;
- Sensibilisation des jeunes à la biologie et l’habitat du poisson ;
- Sorties « à la découverte du vivant » : « bibittes » au fond de l’eau (benthos), découverte de la faune et de la flore ;
- Confection de nichoirs, dortoirs à chauve-souris et auberges à insectes

En dix ans, ce sont plus de 6000 jeunes qui ont soigné et relâché près de 5 500 truites en plus de participer à divers projets éducatifs comme la plantation de bandes riveraines ou la confection de nichoirs.

Ce sont les élèves de différentes écoles secondaires du territoire de l'OBV de la Côte-du-Sud qui découpent les pièces de bois des dortoirs, nichoirs et auberges afin que les élèves des écoles primaires puissent les assembler et les installer dans le cadre de divers projets de biodiversité  !


















Fête de la Pêche


Fête de la Pêche avec les écoles

Chaque année, le Québec met la pêche à l’honneur ! Durant trois jours, personne n’a besoin de permis pour pêcher. Différents sites sur le territoire de l’OBV sont ensemencés, pour le plaisir de tous ! L’OBV intervient pour montrer comment pêcher aux jeunes ou encore parler de la biologie et de l’habitat du poisson. C’est le MRN qui est à l’origine de la Fête de la Pêche au niveau provincial. La Fondation de la Faune du Québec (FFQ) propose quant à elle le programme « Pêche en herbe », pour pallier le manque de relève chez les pêcheurs et faire découvrir aux jeunes la pêche tout en les sensibilisant à la nature. 

Prochaine édition : 6-7-8 juin 2014

Lieux : Parc riverain de la rivière Boyer (St-Charles-de-Bellechasse), parc St-Nicolas (Montamagny), réservoir de la rivière Morigeau (St-François), moulin Ouellet (Cap St-Ignace), parc d'amusement de Notre-Dame-du-Rosaire.


























<